ACTION N. 2

Communication

Le partenaire, Impresa Verde, sera responsable de cette activité qui impliquera tous les partenaires, acteurs et prestataires de services en fonction de leurs compétences professionnelles spécifiques.

Le plan de communication prévoit une stratégie différenciée pour les différentes parties prenantes identifiées, pour lesquelles on a défini des méthodes spécifiques de contact, un style de communication et un mode d’implication.

Le plan de communication s’articule autour de différentes actions qui incluent :

  • La réalisation d'un logo de projet, à utiliser pour toutes les communications électroniques et sur papier.
  • La création d'un site Internet qui restera actif une fois le projet terminé. Des liens spéciaux sont prévus avec tous les acteurs du projet dans le but de faciliter la communication ex post pour les différentes parties prenantes identifiées.
  • Les communications via les réseaux sociaux et le matériel imprimé (brochures, tirages sous différents formats et rollup pour des événements) qui est distribué au cours des différents événements prévus et livrés aux points sensibles de la participation des éventuelles parties prenantes (pharmacies, détaillants, marché aux fleurs, associations de catégories, consortiums ou associations liés à la production et/ou à l'utilisation de produits naturels dans les domaines nutraceutique, thérapeutique et phytosanitaire).
  • Les évènements pour la diffusion du projet en concomitance avec les salons professionnels. À cette occasion, les manifestations d'intérêt de toutes les parties prenantes sont recueillies qui seront ensuite incluses dans une liste principale à laquelle on recourra pour faire circuler en continu les informations.
  • Les séminaires et les ateliers technico-scientifiques au cours desquels sont distribués des fiches, des notes techniques et des protocoles méthodologiques développés de façon bilingue et avec une transférabilité évidente aux PME et aux produits naturels obtenus et leur application.
  • 2 documentaires éducatifs et scientifiques pour les écoles et les opérateurs techniques
  • Les brochures concernant les politiques de culture, de récolte et les bonnes pratiques agronomiques pour les processus innovants et de production utilisés par les entreprises agricoles dans le territoire transfrontalier. Des fiches seront rédigées à propos des technologies de chimie environnementale adaptées aux lignes de production considérées et sur les produits innovants obtenus
  • Les cours d'information (1 à 2 jours, répétés au cours de la deuxième et de la troisième année) pour chacune des quatre lignes de production mises au point avec des preuves des nouvelles compétences ou d’organisations commerciales possibles résultant des activités du projet (par exemple, collectionneur de bourgeons, culture des champignons dans le but d’une gestion commerciale de la forêt et des serres non utilisées, diversification des produits de sociétés productrices de lavande avec des produits de dérivation à utiliser tels que les biopesticides et/ou les répulsifs, valorisation de la biodiversité dans des environnements extrêmes, tels que l'environnement salin côtier, purification et culture de micro-organismes tels que les bio-industriels)
Objectifs

Objectifs

Une gestion de la communication interne au sein du projet (parties prenantes actives) et une communication externe des potentiels utilisateurs des processus et des produits innovants obtenus (parties prenantes passives/potentielles) sont prévues. Ceci déterminera un cercle vertueux qui au terme des trois années, aura accru globalement le professionnalisme et jeté les bases d’une continuation et d’une expansion du parcours entrepris au profit de l’ensemble du territoire.