Bourgeons

Bourgeons

La phytothérapie moderne repose sur l'utilisation de tissus méristématiques frais tels que les bourgeons et les rejets, en tant que drogue végétale de départ pour la production de produits phytothérapiques. 

Le filon bourgeon de FINNOVER a pour objectif de prendre en compte tous ces aspects et notamment :

  • Récolte de bourgeons : il faut considérer l'influence sur les bourgeons, et par conséquent sur les principes actifs impliqués, du génotype de l'espèce ou du cultivar considéré, de l'environnement, du stade phénologique et de toute technique agronomique appliquée. En particulier, il y a deux paramètres importants à prendre en considération qui sont précisément l’environnement de culture ou de diffusion spontanée de la plante et son stade phénologique, c’est-à-dire le stade particulier du développement où l’organisme végétal se trouve à un moment donné. À cette fin, une étude phénologique approfondie de l’ensemble du processus de croissance de la plante doit être effectuée de manière à optimiser le temps nécessaire à la récolte des bourgeons, en choisissant ainsi le stade approprié pour obtenir la quantité maximale possible du principe actif.
  • Techniques de production : le protocole de production actuellement utilisé par les entreprises pharmaceutiques et de compléments alimentaires dans la production de dérivation de bourgeons ​​présente de nombreux défis liés à l'utilisation de solvants d'extraction à forte teneur en alcool avec la production conséquente de préparations médicinales peu adaptées à des catégories d’utilisateurs spécifiques (catégorie faible), tels que les enfants et les personnes âgées. Par conséquent, de nouvelles formules médicinales naturelles ont été optimisées et validées en accordant une attention particulière à la demande de l'Union européenne (règlement CE 1901/2006) concernant les médicaments à usage pédiatrique et gériatrique (catégories faibles). Il est également nécessaire de mettre en place des méthodes d'extraction éco-compatibles utilisant des technologies d'extraction environnementale (micro-ondes et/ou ultrasons), parallèlement ou en série avec d'autres méthodes, pour extraire des phytocomplexes végétaux de biomasses végétales dans l'étude sans avoir recours à des solvants organiques de synthèse (par exemple, des extraits aqueux et/ou des huiles alimentaires) et pour minimiser l'impact environnemental, y compris par la récupération des déchets de production des produits gemmothérapeutiques, en évaluant ainsi la réutilisation possible de ces extraits dans les mêmes filières de production dans le but de les rendre totalement renouvelables (« recyclage vertueux »).

La gemmothérapie, en dépit de la grande expansion, est un secteur encore inexploré qui mérite d’être approfondi tant sur les aspects liés à la récolte de drogue végétale, tant dans les techniques de production, dans les protocoles analytiques et dans les aspects pharmacologiques des mécanismes d’action.


  • Protocoles analytiques et tests pharmacologiques : L'identification et le contrôle de qualité de la matière végétale à la base des préparations gemmothérapiques peuvent être obtenus avec des techniques macroscopiques et microscopiques et l'utilisation de composés marqueurs (phytochimiques). L’ensemble des principaux composés bioactifs forme le phyto, une entité biochimique unitaire, un ensemble de toutes les substances chimiques biologiquement actives et non présentes dans l'extrait végétal, qui agit grâce à l'action complémentaire réciproque et synergique dans l’amélioration de chaque composant. En raison des différences dans la matière végétale de départ et dans les solvants utilisés pour l'extraction, les données relatives au contenu dans les composés bioactifs des espèces végétales sont difficiles à comparer. Seule une connaissance profonde de la composition chimique de ces préparations permet de développer une nouvelle génération de préparations qui répondent aux normes actuelles en matière de qualité, de sécurité et d'efficacité de ce type particulier de complément alimentaire. Il faut déterminer la plupart des composants phytochimiques et des phytocomplexes conséquents pour assurer la fiabilité et la reproductibilité de la recherche pharmacologique et clinique, mais aussi pour comprendre leurs propriétés thérapeutiques et les effets secondaires possibles et enfin, pour améliorer le contrôle du produit final. Le résultat d'une identification et d'une caractérisation complètes de la composition des dérivés de bourgeons ​​est une empreinte analytique et chromatographique, c'est-à-dire un modèle détaillé des composés pharmacologiquement actifs les plus courants présents dans l'extrait. Dans le même temps, il est essentiel de mettre au point des méthodes d'analyse non spécifiques, rapides et non destructives, sans séparation chromatographique et sans besoin de préparer un échantillon. Ces méthodes reposent sur des techniques spectroscopiques (spectrophotométrie UV-VIS à transmission et à réflexion avec utilisation de la sphère d'intégration, spectroscopie de fluorescence, spectroscopie dans l’infrarouge NIR à proximité, spectroscopie IR à transformée de Fourier FTIR) couplées à des techniques statistiques à variables multiples (chimiométriques) pour une commande qualitative « en ligne » dans la filière de production (présence/absence d'espèces botaniques différentes ; présence/absence de parties végétales à différentes étapes phénologiques ; contrôle de la qualité du produit, évaluation et optimisation des méthodes d'extraction innovantes et traditionnelles).

Produits finis de l’activité :

  1. Base de données des produits naturels ;
  2. Atlas des bourgeons ;
  3. Cartographie de la distribution (lieux de récolte) ;
  4. Mise au point de techniques de production à faible teneur en alcool et de techniques extractives innovantes et éco-durables (extraction environnementale) ;
  5. Validation des techniques analytiques non spécifiques spectrophotométriques et des empreintes chromatographiques et analyse des produits gemmothérapeutiques et des extraits de déchets de production.
Gemma Castanea.jpg
Gemma Juglans 2.jpg
Gemme Juniperus 1.jpg
foto gemme ribes 6.jpg
Foto Gemme Ribes 7.jpg
foto gemme Salix.JPG