Champignons

Champignons

Les champignons sont des organismes très hétérogènes. Ils peuvent être microscopiques (microchampignon ou moisissure) à savoir visibles à l'œil nu uniquement dans la masse, ou macroscopiques (macrochampignon).

Composante essentielle des écosystèmes, ils sont des organismes hétérotrophes tout comme les animaux. En tant qu'hétérotrophes, ils doivent obtenir les nutriments essentiels à leur développement et ils le font de différentes façons. On peut donc distinguer trois groupes principaux : les champignons saprophytes, les champignons parasites et les champignons symbiotiques.

Champignons

Les champignons saprophytes sont ceux capables de dégrader la substance organique morte. Ils se développent sur des substrats de différente nature. Lorsque les champignons se développent sur des organismes vivants, on les appelle parasites. Le troisième et dernier groupe est constitué des symbiotes mycorhiziens. Ce sont des champignons qui établissent une relation d'échange réciproque avec les extrémités des racines de différentes essences végétales. Ce troisième groupe est formé de la plupart des champignons comestibles, connus et recherchés, qui poussent dans les bois (Boletus, Amanita, ...) et qu’aujourd'hui encore, l'homme n’arrive pas à cultiver. Les champignons pouvant être cultivés sont les champignons saprophytes. Parmi les macrochampignons, citons les Agaricus bisporus, plus connus sous le nom des champignons de Paris, les Pleurotus ostreatus, c’est-à-dire les pleurotes

Les champignons sont des organismes très hétérogènes. Ils peuvent être microscopiques (microchampignon ou moisissure) à savoir visibles à l'œil nu uniquement dans la masse, ou macroscopiques (macrochampignon). Composante essentielle des écosystèmes, ils sont des organismes hétérotrophes tout comme les animaux.


La culture de certaines espèces de champignons saprophytes est devenue récemment une source de revenus pour de nombreux agriculteurs en Europe, dans les Pays de l'Est, en Amérique du Nord, en Afrique, en Chine et au Japon. En Orient, la culture des champignons remonte à l'Antiquité. Déjà en 695 avant JC, on cultivait l’Auricularia auricula-judae pour le consommer et pour ses propriétés thérapeutiques. La culture en Orient est encore liée à leur utilisation en pharmacopée, bien plus importante que la comestibilité.

Des propriétés anti-inflammatoires et préventives de maladies neurodégénératives et cardiovasculaires, des propriétés antihypertensive, antithrombotique, hypocholestérisante, immunostimulante, antitumorale et des propriétés antibactériennes sont attribuées à plusieurs espèces fongiques.

Pour le projet Finnover, l’espèce Pleurotus ostreatus a été initialement sélectionnée.

Le genre Pleurotus appartient à la famille des Pleurotaceae de l’ordre des Agaricales et comprend des espèces parasites (agents de caries blanches) ou saprophyte lignicole, certains taxons poussent sur les résidus en décomposition de diverses plantes herbacées telles que les Apiaceae (Ombellifères). Ce sont des espèces comestibles dont certaines sont cultivées comme le Pleurotus ostreatus, le P.cornucopiae, le P.eryngii. Les basidiomes se caractérisent par un chapeau difficile à séparer de la tige (homogène), un hyménophore avec une lamelle mince s’étendant sur la tige, la couleur blanche. Spores de masse blanche. Tige centrale, sous centrale, latérale, excentrique.

Les expériences réalisées à ce jour nous ont conduit à l'identification d'un protocole pour la culture dans un environnement semi-contrôlé de Pleurotus ostreatus sur des substrats résidus du traitement de la lavande. Des analyses biochimiques sont en cours sur la qualité du produit.

Immagine2.png
Immagine3.png
Immagine4.jpg
Immagine5.jpg
Immagine6.png
Immagine7.jpg
Immagine8.jpg
Immagine9.jpg
Immagine10.jpg
Immagine11.png
Immagine12.jpg
Immagine13.jpg
Immagine14.jpg
Immagine15.jpg
Immagine17.jpg
Immagine16.jpg